Une maie de ma mère

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Une maie de ma mèreVoici ce qui m’est arrivé avant cet été, nous étions à la mi-juin très exactement. Un couple d’amis de mes parents célébrait leurs 20 ans de mariage. Pour l’occasion, ils avaient invité près d’une centaine de personnes dans une salle qu’ils avaient louée. Etant invité et connaissant ces gens depuis toujours, je me suis rendu à cette anniversaire de mariage. En arrivant, je retrouve de nombreuses personnes que je n’avais, pour la majorité, pas vu depuis longtemps. Mes parents voient souvent leurs amis mais comme je n’habite plus chez eux, c’est tout naturellement que je les vois bien moins souvent. Je retrouve donc avec plaisir les amis de mes parents mais aussi leurs enfants avec qui j’ai beaucoup joué lorsque nous étions enfants. J’ai même fait plus que jouer avec certaines. Soudain, je vois Corinne qui arrive avec ses deux enfants. Parmi les amis de mes parents, certaines des femmes m’ont toujours fait fantasmer, mais la championne toute catégorie, c’est Corinne. En plus, elle a toujours eu un comportement assez explicite envers moi, bien qu’elle l’ai toujours fait discrètement. Dès mes 12 ans, il n’était pas rare qu’elle se frotte à moi ou qu’elle me montre bien son généreux décolleté et l’ensemble de ses formes généreuses. J’ai tenté quelque chose avec elle mais cette salope est allée se plaindre à mes parents et cela m’a valu une bonne punition et des rendez-vous chez le psy. Inutile de vous dire que même si elle me plait beaucoup, je ne l’aime pas énormément !Depuis deux ou trois ans, elle est divorcée et elle partage la garde de ces deux enfants avec son ex-mari. Même si je ne l’aime pas, je la trouve toujours très attirante. Elle est blonde, les yeux bleus. Elle mesure environ 1m75 et elle est assez charpentée comme l’on dit. Elle n’est pas grosse, loin de là, mais elle a des courbes généreuses et surtout une grosse paire de seins. A vu de nez, je dirais au moins du 95D, voir plus. Ses cheveux sont mis long, avec du volume. Elle porte une robe rouge qui est très décolleté et qui moule merveilleusement son cul généreux et ses hanches assez large. Je ne la salue même pas et je fais en sorte de l’éviter.La soirée se déroule tout à fait normalement. Malgré tout, je ne peux m’empêcher de voir que Corinne, qui est assis à la table en face de moi, recommence son manège au quel elle m’avait habitué lorsque j’étais ado. Elle me lance son regard de coquine, elle se penche un peu pour ouvrir son décolleté et elle se touche même un peu les seins. Lorsque le repas touche à sa fin et que tout le monde commence à danser, elle va sur la piste de dance et se positionne face à moi. Je suis resté à table car ne sachant pas danser, je préfère mater les filles et me moquer des mauvais danseurs. Corinne est donc en face de moi et elle danse comme une salope. Elle m’allume carrément. Elle se trémousse et fait en sorte que je puisse voir sous sa jupe. Je peux parfois voir ses fesses et son string ! Forcément, je commence à bander mais en même temps, je suis très énervé que cette pute m’allume après ce qu’elle m’a fait. Je repense aux réprimandes que j’ai subit à cause d’elle. Je regarde où son mes parents, mais comme toujours dans ces moments là, ceux qui pourraient me servir de témoin ne sont pas dans le coin. Tandis qu’elle continue son manège, les émotions et les souvenirs prennent le dessus. Je repense à tous les mauvais souvenirs que j’ai par sa faute et lorsqu’elle se dirige vers les toilettes, je prends ma décision. Je vais me venger !Je lui laisse un peu d’avance et j’entre dans les toilettes. Ce sont des toilettes mixtes. En entrant, il y a des cabines qui sont totalement fermés canlı bahis şirketleri sur la gauche et des éviers sur la droite. J’attends qu’elle ai fini. Lorsqu’elle sort, elle semble assez surprise de me voir devant elle. Elle engage alors la conversation :« – On dirait que ça ne t’as pas suffit la première fois ?- Et toi, tu n’as pas évolué. Pas étonnant que ton mari se soit barré avec une autre !- Ah oui et pourquoi ?- Tu es toujours en train d’allumer les gens mais au final tu fais rien, alors il ne devait pas être satisfait au lit !- J’allume tout le monde moi ?-Oui quand on danse comme une salope et qu’on montre son cul et son décolleté, ça s’appelle allumer les gens espèce de conne !- Fait attention et ne m’insulte pas. Et puis je fais ce que je veux !- Et ça t’as avancé à quoi d’allumer un ado pendant des années et d’aller le dénoncer quand il a voulu passer à l’acte ?- J’aime bien t’enmerder ! Quand tu étais petit, tu tripotais déjà les femmes et tu étais insupportable. Et quand j’ai compris que comme tes parents tu es un obsédé du cul, bah ça m’amusais de te faire bander sans que tu puisses te soulager ! – En fait, c’est juste de la jalousie parce que tu es bonne à rien au lit !- C’est pas ça du tout, je me débrouille très bien petit con.- C’est pour ça que ton mari t’a plaqué pour une autre !- Tu sais ce qui va se passer, je vais aller voir tes parents et je vais dire que tu as voulu me violer !- Tu pourras aller te plaindre une fois que je me serrais venger grosse pute ! »Je me jette sur elle et je la balance dans une cabine. Sur le coup, elle perd une de ses chaussures. Je la ramasse et je lui balance violement dessus. Elle tente de sortir mais je la plaque au mur et je verrouille la porte. Elle se débat mais je la bloque contre le mur et avec une main, j’agrippe son visage que je maintiens face à moi. Je pose mes lèvres sur ses joues puis sur ses lèvres. En même temps, je tripote ses gros seins à travers sa robe. Elle résiste toujours et elle me dit qu’elle a lu tous les récits que j’ai publiés et qu’elle m’a reconnu. Elle dit qu’elle va me dénoncer à mes parents et que de toute façon elle ne baisera jamais avec moi. Je lui demande alors si elle aimerait lire le récit de sa fille de 17 ans qui se fait démonter en gangbang ? J’ajoute qu’avec tout ce qu’elle m’a fait, je vais me venger et qu’elle regrettera de ne pas avoir baisé avec moi plus tôtElle comprend que je suis très déterminé et elle devient plus docile et m’embrasse à pleine bouche. Je la plaque toujours au mur mais ses bras ne me repousse plus, elle se laisse faire.J’ai enfin tout loisir à mettre ma langue sur ces petites lèvres et dans sa bouche. Je la décolle un peu du mur pour passer mes mains sur ses fesses généreuses. Je passe une main sous sa jupe pour toucher l’avant de son string. Même si elle dit ne pas être excitée, elle mouille comme une fontaine. Alors que je la lâche, elle tente de quitter la cabine. Je la ratt**** par les cheveux et je la gifle. Je me mets entre elle et la porte et je sors mon portable. Je prends quelques photos d’elle. Ses gros seins à moitié à l’air et sa jupe bien remontée sur son cul. J’ai très envie de gouter la poitrine généreuse qui s’est tant promené devant moi lorsque j’ai ado. Je lui remets une gifle et je m’assoie sur les toilettes. Je lui ordonne de venir s’assoir à cheval sur moi. Elle me fait face, son 95D est juste devant mon nez. Je caresse ses cuisses et j’en profite pour remonter encore plus sa robe. Puis mes mains passent dans son dos et je défais le nœud qui tient toute sa robe. Je dégrafe son soutien gorge et je plonge ma tête dans ses gros seins. canlı kaçak iddaa Mes fantasmes d’ado se réalisent enfin ! Je bouffe ses nichons un long moment. Je prends des photos aussi.Au bout d’un moment, je me lève. Elle est aussi debout et sa robe tombe à ses pieds. J’appui sur ses épaules pour l’obliger à se mettre à genou devant moi. Elle comprend ce que j’attends d’elle et elle commence à pleurer. Je savoure ma vengeance et je la prends en photo. Elle est à genou devant moi, ses gros seins à l’air et son maquillage qui coule avec ses larmes. J’ouvre mon pantalon et baisse mon boxer. Ma bite est déjà droite. Je lui mets quelques biffles. Je lui ordonne alors de sucer mais elle refuse. J’essai de forcer sa bouche mais elle ne cède pas. Comme les actes valent mieux que les paroles, j’agrippe son nez et je lui bloque la respiration. Elle est alors obligée d’ouvrir la bouche et j’y enfonce ma bite tout en maintenant sa tête avec mon autre main. Elle manque de s’étouffer, mais je sens qu’elle s’offre enfin à moi. Sa langue tourne autour de la bite et même lorsque je retire ma main de derrière sa tête, elle continue de me sucer. Contrairement à la fois où j’ai baisé la mère d’un pote, je pense à prendre des photos régulièrement. Je me retire de sa bouche, elle tente de se relever mais j’appui sur ses épaules pour la bloquer. Je place ma bite entre ses seins que je lui ai demandé de tenir. Ses seins sont si gros qu’ils enveloppent toute ma bite, si bien que je me sens presque comme dans une chatte. Je commence à bouger ma bite dans ses seins. Cette branlette espagnole me plait mais j’en veux plus. Je la fait alors se lever. Elle me tourne le dos. Je la pousse contre les toilettes sur lesquels elle prend appui. Ainsi, je peux voir ses gros seins qui pendent et qui s’agitent à chacun de ses mouvements. Je baisse son string et j’en profite pour embrasser ses hanches larges et généreuses, ses fesses et ses jambes. Son string est trempé ! Je touche sa chatte qui dégouline et je constate qu’elle n’a pas besoin d’être lubrifié d’avantage. Surtout que je n’ai pas envie d’être tendre avec elle. Elle me demande de faire doucement car elle n’a pas baisé depuis un moment mais je n’en ai rien à faire et j’agrippe ses hanches. D’un coup sec, j’enfonce ma bite jusqu’au bout dans sa chatte. Cela lui arrache un hurlement. Je la saute assez fort et elle fait beaucoup de bruit. Je suis extrêmement excité de faire couiner cette salope mais je ne veux pas me faire griller par le bruit qu’elle fait. Je prends donc son string et je lui enfonce dans la bouche. Je la saute maintenant à toute vitesse. Je sens son corps se crisper et je peux voir son visage faire de même. Je malaxe aussi ses seins tout en la baisant. Soudain, j’entends la porte des toilettes s’ouvrir. Je tire les cheveux de Corinne et je lui chuchote à l’oreille que si elle ne veut que ses enfants reçoivent les photos que je viens de faire, elle a intérêt à être très silencieuse. Je laisse ma bite dans sa chatte. J’en profite pour l’embrasser un peu et pour jouer avec ses seins en silence.Lorsque la personne ressort des toilettes, je reprends mes va et viens à toutes vitesses. Le bruit de nos corps qui s’entrechoc attire mon attention. Dans mes fantasmes d’ado, lorsqu’elle m’allumait, je rêvais de l’enculer. C’est le moment rêver. J’enfonce donc un doigt dans son cul. Je la sens se contracter mais même si son cul n’a pas servi depuis un moment, il a déjà servit. Je lui murmure alors à l’oreille que je vais la sodomiser. Elle me dit :« – S’il te plait ne fait pas ça !- Ah tu faisais plus la maline quand il fallait juste allumer un ado.- canlı kaçak bahis Non je t’en supplie je ferrai tout ce que tu voudras.- Bah laisse moi t’enculer, je suis sur que tu adores ça !- Pas vraiment, en fait tu as raison, j’aime pas tellement baiser, je préfère me faire du bien toute seule et allumer les mecs ça m’aide à m’exciter. Je me suis souvent toucher en pensant à toi !- Alors pourquoi tu as refusé de coucher avec moi ?- J’aime pas ça et j’avais trop peur des conséquences!- Moi j’ai vu les conséquences salope. Et vu comme tu mouilles là, tu aimes ça que je te baise !- Non je…- Si tu aimes et je suis même sur que ça t’excites que je te force, je me trompe ? Dis que tu n’aimes pas sinon !- Oui j’aime, je suis excitée et même si j’aime pas me faire prendre, ça m’excite je sais pas pourquoi. C’est peut être d’être soumise.- Bah alors soumets toi et laisse moi t’enculer sinon je t’encule de force et tu vas le regretter ! »Elle me donne le contrôle de son corps. Comme il n’y a pas beaucoup de place et que je veux la prendre autrement que contre les toilettes, je la fait allonger sur le dos. Je tire ses jambes vers moi pour que son cul soit bien haut et à ma merci. J’enfonce alors ma bite progressivement mais jusqu’au fond de son cul qui s’ouvre assez difficilement. Elle grimace mais je ne lui laisse pas le choix. Je la prends en photo dans cette position puis je bourre son cul sans retenu. Elle plaque sa main contre sa bouche pour ne pas hurler. Après de longues minutes à la pistonner, je sens mon sperme arriver. Je sors donc de son cul et j’éjacule sur ses gros seins. Pendant ce temps, je vois son corps se raidir, elle à un orgasme. Cette salope a vraiment aimé que je la force à baiser.On se relève et on se rhabille. Je prends son string et le mets dans ma poche. Je la plaque contre moi et je pose mes mains sur ses fesses que je pétrie. Je l’embrasse. Cette fois, elle répond à mon baiser. Je lui dis qu’elle m’appartient maintenant et que ma vengeance n’est pas terminée. Elle répond que finalement, même si elle à eu mal, elle a plutôt aimé ce que je lui ai fait. Cependant, elle ne sait pas si elle veut recommencer. Je lui rappelle que j’ai des photos d’elle et que je n’aurai aucun mal à faire démonter sa fille par plusieurs mecs si elle ne veut pas se plier à ma vengeance. Je l’embrasse une dernière fois et je sors des toilettes. Je retourne dans la salle où la fête continu. Plus tard, je vois Corinne qui parle avec ma mère. En passant près d’elles j’entends une partie leur conversation :« – Ta robe est tachée ma Coco.- Oh j’ai du renverser de la sauce en mangeant! (Je me dis que c’est plutôt ma sauce qui l’a éclaboussé)- Mon fils ne t’as pas embêté j’espère ?- Non il a été très gentil. Il m’a salué et m’a gentiment demandé des nouvelles, (nos regards se croisent et elle semble gênée, elle va même jusqu’à rougir !) et puis tu sais, peut être que j’ai eu un comportement déplacé sans m’en rendre compte. Toute la responsabilité n’est pas sur lui. En tout cas, c’est un mec bien ! »Je suis très content d’avoir eu ma vengeance en la baisant mais l’entendre dire à ma mère que ce qui c’est passé il y a quelques années est aussi de sa faute me fait tout autant plaisir. Je reprends la fête et puis après avoir renoué avec une fille d’amis à mes parents, je rentre chez moi bien accompagné. Le lendemain, je profite que cette fille dorme encore pour regarder mon portable. J’ai un sms de Corinne qui me dit qu’elle est désolée pour ce qu’elle m’a fait. Je lui réponds que ma vengeance n’est pas terminée de toute manière et qu’elle doit se tenir à ma disposition. Elle me répond que ce sera avec plaisir car finalement elle a apprécié notre partie de baise violente. J’ai hâte de la revoir. Comme d’habitude vous pouvez me contacter par mail : Mcfps@hotmail.fr ou intégrer le groupe sur Facebook. Et merci pour tous vos messages sympathiques que je reçois !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*